Normes


Coffre-Fort Tunisie Présente les NORMES EN VIGUEUR utiliser pour la fabrication de ces produits :

Les armoires blindée, anti-feu, classe c, classe b, produit chimique, serveur informatique / Les coffres Forts pour Clés/ Les boites Messagerie et Boites aux Lettres renforcées / Les coffres Forts Transfert de Fonds / Les coffres Forts dépôts de fonds et colonne de Dépôt / Les Coffres Forts Tout Acier (ignifuge (papier ou multimédia), pour armes, bloc à poser, à enterrer, à emmurer, simple paroi, double paroi) / Les Portes Fortes, Portes Blindées et Chambres

Coffre-Fort Tunisie prend en compte dans la fabrication de ces divers produits les normes suivantes :

1/ La norme 1143-1

La norme EN 1143-1 détermine 7 classes de sécurité distinctes et attribue à chacune d’entre-elles un montant de valeurs assurables.
Ce système de classification est particulièrement important pour les compagnies d’assurances, celles-ci pouvant ajuster les garanties offertes en fonction de la classe attribuée au coffre-fort concerné.

C’est aussi un repère pour choisir le produit le mieux adapté au contenu à protéger, l’objectif étant de protéger et conserver le contenu, pas le remboursement !

Plus la classe d’un coffre-fort est élevée, plus sa résistance à l’effraction est élevée plus le prix y est en rapport.

Il est également important de distinguer parmi les coffres-forts ceux qui « répondent à la norme » et ceux qui sont « coffres-forts certifiés », ayant subis avec succès les tests par des organismes de certification indépendants qui ne sont pas encore installer et outiller en Tunisie, tel en France le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection) et son label A2P, un des plus exigeant d’Europe, ou le label VDS en Allemagne ou encore le label européen ECB.S.
Le label A2P oblige par ailleurs à la fixation des coffres-forts jusque 1000 kg, dans le cas contraire, le coffre-fort non fixé perd sa certification.

Ces tests prennent en compte une combinaison de facteurs tels que, l’outillage, le temps et le niveau d’expertise des auteurs de l’effraction, ces dit testes sont effectués en interne dans nos ateliers.

Les systèmes de dépôt liés aux coffres-forts doivent eux respecter la norme EN 1143-2.

 

2/ La norme EN 14450

La norme EN 14450 concerne les coffres forts inférieurs en résistance aux coffres-forts de classe O.
Ils doivent résister sur une durée relativement courte à des agresseurs non professionnels équipés d’un outillage limité.
Néanmoins cette norme requiert une serrure de classe EN 1300 et attribue deux certifications distinctes S1 et S2. Le certificat S2 justifiant d’une construction en double paroi.

 

 LES NORMES FEU

Les coffres ignifuges peuvent répondre à différentes normes suivant le contenu à protéger et la durée de protection au feu souhaitée.

Un incendie, c’est une température de 556° atteinte en 5 minutes.
Un support numérique (CD, clé USB…) est détruit au-delà de 50°.
Le papier s’enflamme spontanément au-delà de 177°

2-a La norme 1047-1

La norme la plus stricte en matière de protection feu est la norme EN 1047-1. Cette norme s’appuie sur deux tests consécutifs :

  • Un test d’endurance au feu haute température pendant 60, 90 ou 120 minutes
  • Puis un test à un choc thermique suivi d’une chute de plus de 9m simulant l’effondrement d’un immeuble, suivi d’un retour dans le four

2-b/ La norme NT Fire 017

Autre norme en vigueur, la norme NT Fire 017 (norme suédoise), plus simple, qui s’appuie sur le seul test d’endurance au feu, sans prendre en compte les notions de refroidissement, de choc thermique et d’impact.

2-c/ La norme EN 15659

Enfin, la norme EN 15659 LFS du laboratoire européen ECB.S qui s’appuie sur la méthodologie de la norme NT Fire 017 pour certifier deux durées de résistance au feu : 30 et 60 minutes.

Il est important de noter que certains produits présentés comme « résistant au feu » font référence à la norme DIN 4102.

Or cette norme ne concerne que les matériaux en tant que tel. Utile pour la comparaison des matériaux à température comparable, cette norme, surtout utilisée dans le secteur du bâtiment, ne peut en rien servir de référence pour connaître la résistance au feu d’un coffre ou d’une armoire.

Tous ces coffres sont équipés d’une plaque d’immatriculation, fixée derrière la porte qui garantit la conformité et la traçabilité du produit.

2-d/ La norme EN 14470-1

Cette norme EN 14470-1 régit les conditions de fabrication et de contrôle des armoires de sécurité pour le stockage de produits dangereux inflammables toxiques ou corrosifs sur le lieu de travail, à l’intérieur des bâtiments commerciaux ou industriels. Ces armoires minimisent le risque de propagation d’un incendie, de diffusion des vapeurs et de fuites de produits toxiques dans le bâtiment et contribuent également à la protection des opérateurs.

Ces armoires sont classées suivant 4 classes de résistance au feu qui s’expriment en minutes : 15, 30, 60 et 90.

Il est vivement conseillé d’opter pour une armoire de 30 ou 90 minutes de résistance au feu.

 

Norme EN 1143-1

Ce règlement concerne exclusivement la certification vis avis de la résistance à l’effraction.

On distingue deux grandes catégories de coffres forts : les coffres forts homologués soit en interne soit par un organisme indépendant et les autres qui sont certifiés par des organismes qui sont outillés pour ce faire et qui n’existe malheureusement pas en Tunisie.

Les coffres forts non homologués sont des produits de technicité de base. Ils ne répondent à aucune exigence véritable en matière de technicité. Ils assurent a certaines limites la protection efficace contre l’attaque de cambrioleurs d’expériences et bien organisés.

Ns coffres-forts homologués en interne répondent aux exigences strictes établies par des normes (EN 1143-1 et EN 1300 pour les serrures).

Des tests sont réalisés en Atelier pour approuver la résistance du coffre-fort. En cas de succès, et dans la mesure de disponibilité dans le pays d’un certificateur indépendant, reconnaîtra de manière officielle le coffre-fort comme matériel de protection contre le vol. C’est une garantie de qualité et de sécurité renforcée, sachant qu’avec les normes citées que nous appliquons dans nos fabrication, nous somme aussi Labelliser Qualité Atelier.

Il convient de préciser qu’un coffre-fort est toujours homologué en interne ou par un tiers indépendant, pour un niveau de résistance établi par la norme EN 1143-1 : les classes de coffre-fort.

Il en existe 7 (0, I, II, III, IV, V, VI). Plus la classe d’un coffre-fort est élevée plus sa résistance l’est aussi.

Le règlement A2P indique que tout coffre-fort dont le poids est inférieur à 1000 kg doit être fixé. La fixation est en effet un moyen de protection déterminant contre l’arrachement du coffre-fort (enlèvement de vos biens). Cette fixation doit être réalisé idéalement, dans un sol ou un mûr béton pour une sécurité optimale, ce que dis la norme, en Tunisie ces suivant le souhait du client, qui en générale n’assure pas leurs coffre-fort ni les biens qu’il contient.

Quelques définitions pour mieux comprendre…

Coffre-fort (Norme EN 1143-1) : Coffre-fort dont la protection contre l’effraction dépend uniquement des matériaux et de la construction d’origine du produit et non des matériaux ajoutés lors de l’installation.

Coffre-fort de dépôt de fonds (appelé aussi coffre-fort de dépôt): Coffre-fort similaire au coffre-tirelire mais dont l’orifice n’est pas directement accessible. De manière générale, une enceinte (appelée unité d’introduction) dont la structure est parfois identique à celle du coffre condamne l’accès à cet orifice et un dispositif particulier (appelé dispositif d’introduction dans le présent document : tambour, tiroir, trappe…) permet l’introduction de conteneurs dans lesquels les fonds et valeurs sont préalablement placés. Le volume où sont stockées les valeurs est appelé unité de réception.

Coffre de sécurité : Coffre domestique dont la protection contre l’effraction dépend uniquement des matériaux, de la construction d’origine du produit, de son mode de fixation et non des matériaux ajoutés lors de l’installation.

Coffret à emmurer : Coffre domestique dont la protection contre l’effraction est partiellement liée aux matériaux qui lui sont intégrés ou attachés lors de l’installation.

 

Norme EN 1047-1

La Norme Européenne EN 1047-1 est la norme la plus stricte en matière de protection contre le feu.

Exposées à des flammes dépassant les 1000°C, les armoires ignifuges, la Norme EN 1047-1 qui se compose d’un test d’endurance au feu, d’un test d’endurance au choc thermique et d’un test de résistance de chute.

Nous ne pratiquons pas ce genre de tests, mais nous utilisons et les matériaux et les techniques strictes de la norme, pour que nos coffres surpassent automatiquement le test.

Le test d’endurance au feu

Les armoires ignifuges papier

L’armoire ignifuge papier est placée dans un four pour une chauffe de deux heures. La température du four suit strictement la courbe internationale d’incendie. Après 120 minutes, les brûleurs sont stoppés. Commence alors la période de refroidissement pendant laquelle les températures intérieures du produit sont toujours mesurées. Le test est terminé lorsque toutes les températures commencent à décroître. Le test est réussi lorsque pour chacun des capteurs la température mesurée n’a jamais dépassé 170°C.

Les armoires ignifuges pour supports informatiques

L’armoire ignifuge informatique est placée dans un four pour une chauffe de deux heures. La température du four suit strictement la courbe internationale d’incendie. Après 60 minutes en fonction des modèles d’armoire ignifuge, les brûleurs sont stoppés. Commence alors la période de refroidissement pendant laquelle les températures intérieures du produit sont toujours mesurées. Le test est terminé lorsque toutes les températures commencent à décroître. Le test est réussi lorsque pour chacun des capteurs la température mesurée n’a jamais dépassé 50°C

Le test de résistance aux chocs thermiques et d’impact

Le four est préchauffé à 1090°C. Une nouvelle armoire ignifuge y est placée pour une exposition de 22.5 ou 45 minutes (en fonction des modèles) à cette chaleur extrême. L’armoire ignifuge est ensuite retirée du four pour être soulevée à 9,15 mètres du sol. Elle est ensuite lâchée depuis cette hauteur. L’armoire ignifuge est à nouveau placée dans le feu pour une nouvelle période d’exposition de 22.5 ou 45 minutes (en fonction des modèles), à une température de 840°C. La période de refroidissement appliquée et le seuil critique des températures à ne pas dépasser sont identiques au test d’endurance au feu.

Vérification du test

Après les tests, les armoires ignifuges sont analysées par un laboratoire indépendant lequel vérifie entre autre qu’ils correspondent bien aux schémas techniques fournis avant les tests.

 

COMPARATIF NORMES EN, UL ET NT

Les coffres forts et armoires homologués en interne ou par un tiers : Aujourd’hui, au niveau mondial, le marché se décompose en deux types d’offres : les produits certifiés et les autres.

Les produits non homologués sont moins évaluables quant à leur véritable résistance au feu et en cas d’incendie. Ils n’assurent aucune protection valable des supports, sauf si le fabricant suit les directives matériels et techniques des normes en vigueurs, ce qui est notre cas.

 

On distingue trois grandes catégories de produits homologués.

– Les coffres et armoires fortes homologués conformes à la norme EN 1047-1 (Européenne)

– Les coffres et armoires fortes homologuées conformes à la norme UL 72 (Américaine, Underwriters laboratories)

– Les coffres et armoires fortes homologués conformes à la norme NT Fire (Suédoise, Nordtest Method)

PS : la norme Européenne EN 1047-1, la plus exigeante du marché et c’est la norme que nous prenons en compte tout au long du procès de fabrication.

 

LES CONTRÔLES APRÈS TESTS

 Norme EN

– Les produits sont découpés pour vérifier leur conformité aux plans déposés (feu et chute).

– Contrôle de la production deux fois par an par l’ingénieur qui a réalisé les tests pour vérifier la conformité par rapport aux plans initiaux.

Norme UL

– 4 audits par an réalisés par un cabinet d’audit pour notre cas Label Qualité Atelier, pour vérifier les procédures. Les produits ne sont pas contrôlés.

Norme NT

– Tous les 5 ans, un produit est prélevé et testé à nouveau.

– Un audit est réalisé par l’ingénieur du laboratoire tous les ans.

Tous les Produits, Matériaux et Composantes de notre gamme de fabrication sont certifier au préalable par nos divers fournisseurs chacun dans son domaine.